Articles

/!\ A propos du ralentissement du blog en 2022 /!\

Marée basse

Y'a pas eu d'article la semaine dernière because j'ai pas trouvé d'idée (et je me suis pas encore remise à mes Symbiotes depuis l'an dernier).     J'ai beau ne pas avoir de difficulté particulière en ce moment, je manque gravement d'énergie pour un peu tout, et malgré les agitations de pompoms de certains (que je remercie chaleureusement pour ces tentatives 💜), j'ai encore le moral en berne et j'arrive rarement à me concentrer assez pour écrire quoi que ce soit 😩 Je ne veux pas mettre formellement le blog en pause, mais disons que je vais ralentir le rythme de publication, en espérant trouver de l'inspiration pour un prochain article dans les semaines qui viennent. 💜 sur vous, comme disent les djeuns.

Imaginales 2022 : Les vampires sont toujours tendance...

Image
    Les vampires sont toujours tendance aux Imaginales !   Comme tous les ans, avertissements de rigueur : je retranscris ici les notes que j'ai prises pendant la conf ; il est donc tout à fait possible que j'aie fait des contresens et tout à fait certain qu'il manquera des bouts (sans parler du côté décousu et de ma difficulté à me relire 😳). Les éventuels commentaires entre [ ] sont de moi, et les passages entre guillemets sont censés être des citations. Intervenants : Georgia Caldera, Morgane Caussarieu, Maëlle Desard, Victor Dixen. Modérateur : Clément Pélissier.     CP, MC, MD, VD, GC. CP : Pourquoi les vampires sont-ils toujours tendance ? MC : C'était sa créature préférée, qu'elle a découverte avec Buffy et Lestat. La popularité du vampire varie, mais elle "doit" écrire dessus tous les deux ans, et on arrive dans une nouvelle vague.*   MD : C'est cyclique, et on en trouve toujours dans les séries télé.  VD : Le vampire est u

Imaginales 2022 : L'entreprise du futur..

Image
    L'entreprise du futur sera-t-elle responsable ?   Comme tous les ans, avertissements de rigueur : je retranscris ici les notes que j'ai prises pendant la conf ; il est donc tout à fait possible que j'aie fait des contresens et tout à fait certain qu'il manquera des bouts (sans parler du côté décousu et de ma difficulté à me relire 😳). Les éventuels commentaires entre [ ] sont de moi, et les passages entre guillemets sont censés être des citations. Intervenantes : Isabelle Bauthian, Sarah Doke, Krista Finstad-Milion, Sylvie Lainé. Modératrice : Sylvie Miller Pour information, cette table ronde était originalement prévue pour parler égalité femmes-hommes* et s'est retrouvée avec un sujet qui n'a rien à voir. En toute logique 😈 elle s'est donc retrouvée "détournée" vers son thème initial, avec la complicité de la plupart des personnes présentes.     SL, SD, SM, KFM, IB. KFM : La responsabilité des entreprises, c'est que quan

Imaginales 2022 : ... Vers les dictatures de demain

Image
  Le ministère de la peur... Vers les dictatures de demain ?   Comme tous les ans, avertissements de rigueur : je retranscris ici les notes que j'ai prises pendant la conf ; il est donc tout à fait possible que j'aie fait des contresens et tout à fait certain qu'il manquera des bouts (sans parler du côté décousu et de ma difficulté à me relire 😳). Les éventuels commentaires entre [ ] sont de moi, et les passages entre guillemets sont censés être des citations. Intervenants : Isabelle Bauthian, Christophe Carpentier, Carina Rozenfeld, Rui Zink Modérateur : Jean-Luc Rivera.   RZ, CC, CR, IB (et JLR derrière le poteau, dsl).   JLR : La peur de l'oppression, la peur de la guerre sont des classiques. Mais depuis quelque temps, la peur a changé de nature ; les techniques pour nous faire peut et nous contrôler ont-elles aussi changé de nature ? IB : Dans Zone Tampon , le contrôle se fait par la peur, la cité s'est créée parce que les gens n'avaient p

Ima(R)ginales 2022

Image
Les Imaginales, c'était ce week-end. Les premières "vraies" depuis le Covid, même s'il y en a eu à l'automne 2020 (auxquelles je n'ai pas assisté) et l'automne dernier . Et ça risque d'être mes dernières. J'y vais "tous les ans" depuis 2015 . Pour retrouver les copains et copines, pour faire dédicacer des bouquins et rencontrer des auteurs, pour assister à des tables rondes... Tout ça, c'est grâce, entre autres, à Stéphanie Nicot , la directrice artistique. Sauf qu'elle vient d'être virée : apparemment, la libération de parole * qu'il y a eu en octobre dernier n'a pas plu aux éléments les plus à droite de la municipalité. Bref, je  ne sais pas qui la remplacera, et je ne suis pas sûre d'avoir envie de voir le résultat. Et déjà, cette année, il y a eu des "mauvaises surprises" avec, entre autres, des tables rondes annulées ou changeant d'intitulé, au dernier moment (ce long thread d'Oasis Nadrama

Nano, sur l'eau (16)

Image
Comme prévu (quoiqu'avec du retard, puisque j'ai préparé un autre article entre-temps, ce qui décale ce compte-rendu d'une semaine), voici le bilan de ce Camp NaNo d'avril.   Comme le sous-entend la bannière ci-dessus*, je n'ai pas atteint mon objectif de 10.000 mots. Je regrette un peu, mais je ne vais pas en faire une maladie : j'ai eu des soucis personnels les deux premières semaines (rien de grave, mais c'était épuisant), ce qui fait que je n'étais absolument pas en état d'écrire quoi que ce soit. Après, malgré une belle absence de régularité dans mon rythme d'écriture (comme d'habitude depuis deux ans 😩), j'ai quand même rempli les trois quarts de mon quota, dont un tiers** consacré à mes Symbiotes . Le truc amusant, si l'on peut dire, c'est que mes statistiques du NaNo me donnent une moyenne de presque 250 mots par jour... ce qui est effectivement ma production standard en temps normal. Bref, mine de rien, je ne suis pas mé

Conseils d'auteurs

Image
Suite à mon article de la semaine dernière , je suis allée voir l'analyse de Mythcreants sur les conseils d'auteurs célèbres. Je ne rejoins pas toujours leur opinion, surtout que certaines choses valables dans le monde littéraire anglo-saxon, que ce soit sur le fonctionnement de la chaîne du livre ou dans l'écriture elle-même, ne sont pas valables en Francophonie. Mais comme je le disais l'autre fois : tout ne convient pas à tout le monde, ceci n'est que mon avis, faites-y votre marché. Neil Gaiman C'est un de mes auteurs préférés , donc mon objectivité n'est absolument pas garantie 😛 (bon, en même temps, hein, c'est mon blog, donc j'y dis ce que je veux 😉). Ecrire : parce qu'il faut écrire pour être écrivain. Alors oui, c'est vague donc on peut trouver ça inutile, mais il ne faut pas avoir peur de s'y mettre, ni peur d'être mauvais. Je le dis et le redis : un premier jet, c'est toujours plus ou moins merdique, alors pas d'

Un vrai auteur doit...

Image
C'était le sujet des polémiques Touittère de ce week-end : plusieurs personnes ont donné des conseils, pas forcément mauvais sur le fond, mais catastrophiques sur la forme.   Ca passe parce que c'est elle, mais franchement...   Parce qu'il y a extrêmement peu d'absolus en matière de conseils d'écriture. Et en conséquence, toute injonction un peu péremptoire peut être extrêmement nocive pour des auteurs débutants : en les projetant dans des "vous devez faire ça pour réussir", on les pousse à 1) adopter des méthodes qui ne leur conviendront pas forcément et 2) culpabiliser horriblement s'ils n'arrivent à rien dans ces conditions. On pourra me répondre que c'est aux gens de faire le tri comme des grands, sauf que le monde de l'écriture est assez opaque sur plein de points*, donc les aspirants auteurs (dont certains sont assez jeunes) sont beaucoup plus vulnérables aux pressions de ce genre. D'où l'importance d'insister qu'on y