Version mobile

Si ma charte graphique ne vous plaît pas, essayez avec la version mobile :)

mercredi 15 mars 2017

Darkside : Le Journal d'Anya : Avancement (24)

J'avoue que cette semaine, ça se présente mal : je suis KO et j'ai pas le moral (notamment parce que je suis en train de réécrire le début de CQVDSV et que je m'inquiète beaucoup quand à la qualité de cette nouvelle version 😱). Je suis super contente de voir certaines copines publiées (voire republiées en poche, la classe 😎), mais moi, j'attends toujours des réponses de certains éditeurs et je désespère.

Pour ne rien arranger, j'ai beau avoir un peu avancé sur le Journal d'Anya la semaine dernière, je me rends compte que la ligne temporelle de mes dernières dates* est trop rapide, il faudrait que je rééchelonne certains évènements dans le temps 😫

A part ça, comme d'habitude, je me suis inscrite pour le Camp NaNo d'avril, quoique sans grands espoirs d'atteindre mes objectifs - comme d'habitude. Au pire, je passerai un bon moment à encourager mes camarades de cabine et râler sur mon projet qui n'avance pas 😏

J'espère avoir de meilleures nouvelles la semaine prochaine - en attendant, je vais aller reprendre du magnésium.



* : comprendre "chapitres", puisque c'est un journal 😉

lundi 6 mars 2017

Le fameux Bullet Journal...

J'ai découvert le concept il y a un peu plus d'un an, grâce à d'autres Grenouilles. Il s'agit d'un genre d'agenda personnalisé dans lequel on note toutes sortes de trucs importants (dates, échéances, choses à faire...) mais aussi des listes d'envies, de lecture... 
Vu que c'est personnalisé, on peut donc en faire ce qu'on veut ! 

Le nom signifie "agenda à puces"*, à cause des différentes puces qu'on peut y utiliser pour différencier toutes les tâches à faire. Par exemple :
◯ pour une tâche à faire, qui devient ⬤ quand elle a été accomplie.
> pour une tâche qui est reportée du mois précédent.
✱ pour quelque chose de particulièrement important...

J'ai mis un certain temps avant d'être tentée de tester : en effet, un des soucis du BuJo**, c'est que les adeptes de longue date ont tendance à en faire des tonnes et à transformer leur journal en oeuvre d'art... un peu difficile à atteindre pour une débutante comme moi ! 

L'extérieur 


Petit aparté, parce que ça compte aussi. Pour créer mon BuJo, plutôt que de choisir un des beaux carnets qui prennent la poussière dans mes étagères, j'ai préféré customiser un vieux machin que j'ai dû acheter quand j'avais douze ans...

Avant

J'ai refait la couverture en me basant sur ce tutorial. Le résultat n'est pas parfait (je me suis plantée dans le plan de découpage), mais j'en suis quand même contente :

               
Source de l'image : Alicexz On remarquera le "tentative" 😏***
J'ai retouché un peu Roy Batty pour le faire davantage ressembler à Joshua 😳

L'intérieur


Parce que c'est quand même le plus important 😉

Je me suis basée sur cette méthode pour l'organisation intérieure : c'est simple et sans fioritures.

➤ D'abord, par principe, une page de garde, numérotée 0 et 0bis, suivie de la page d'index, numérotée 1. J'ai lu que plein de bujoteurs n'utilisent plus d'index au bout d'un moment, mais comme je débute, je préfère suivre le mode d'emploi 😉

C'est surtout pratique pour retoruver les pages intercalées (Lectures...)

➤ Les quatre pages suivantes (2 à 5) sont pour les 2x6 mois de l'année, trois par page, en vis-à-vis.

Premier semestre

➤ C'est en page 6 qu'on commence les choses sérieuses : le mois de Janvier****, avec la liste des jours et, en face (page 7), une liste de choses à faire, en vrac.

Février - Je précise que sur la liste "à faire", il y a plein de trucs à long terme !

Je suppose que je devrais séparer "liste des choses à faire tel mois" et "liste des choses à faire cette année". Personnellement, je préfère avoir à reporter les secondes tous les mois, j'ai peur d'ignorer la liste si je la mets sur une page distincte, mieux vaut l'avoir sous les yeux chaque mois.
Cependant, si j'ai mis les "tâches annuelles du mois" sur la même page que les autres, elles sont à part, plus bas dans la page : j'ai peur d'en oublier si j'ai une liste de base trop longue/non segmentée.

Remarque : cf les images au-dessus, j'ai tendance à barrer les trucs quand ils sont terminés (que ce soit parce que la date a expiré ou parce qu'elles sont achevées). Pour éviter de confondre, je rajoute donc des ✔ sur celles qui ont effectivement été accomplies.

➤ Page suivante, je m'écarte du modèle : en effet, on me suggère de faire, à ce stade, une "case" par jour ; n'ayant pas tant de choses à faire à date fixe, en général, je pense que c'est superflu pour moi. La liste des jours en première page devrait me suffire, la plupart du temps. Je ferai donc des "pages de jour" pour les quelques jours du mois où j'ai vraiment des trucs spécifiques à faire à cette date (du genre "aujourd'hui je suis à Paris, je dois aller là, là et là").

En gros, y'a que le vendredi, qu'il se passe quelque chose 😀

Remarque : Vu que je n'utilise pas beaucoup (pour le moment ?) de pages de listes et qu'un mois me prend typiquement trois pages (liste des jours - tâches - jours individuels), j'ai préféré, cf ci-dessus, avancer la "page de jours" si nécessaire, afin de garder les deux autres en vis-à-vis, ce que je trouve plus pratique.

➤ Sinon, comme je l'évoquais plus haut, le BuJo permet de tenir des listes. J'ai donc ouvert, sur la première page libre (8 et 9, parce que je sais déjà que j'en aurai pour plus d'une page), une liste des livres lus/à lire en 2017.

J'ai surtout plein de séries à finir...

Pour le moment, je n'ai pas beaucoup d'idées de listes utiles, mais il sera toujours temps d'en rajouter d'autres !

Conclusion


Ca ne fait qu'un peu plus de deux mois que je l'utilise, donc je ne peux pas donner un verdict définitif, mais pour le moment, ma note est "pas mal".

Le fait qu'il soit facile à transporter est un plus (et je peux, en cas d'urgence, m'en servir comme carnet de notes 😌).

J'ai encore du mal à penser à le remplir systématiquement (aussi parce que je reporte également sur un calendrier mural tous mes rdv importants, donc ça fait double emploi sur ce point) et à le consulter régulièrement, histoire de garder à l'esprit toute la liste de choses à faire... 😳

Je n'ai pas encore essayé (sûrement parce que ça demande de la régularité, re-😳) de mettre en place un système de cases à cocher pour des activités quotidiennes (faire du sport, écrire...).

Je n'ai pas non plus cherché - à part en refaisant la couverture - à en faire un "bel objet". Je veille à ce qu'il soit à peu près propre et à peu près lisible, mais je n'ai pas le temps (ni l'envie) d'en faire davantage. C'est d'abord un outil, je n'ai pas envie de le rendre moins fonctionnel ou trop alambiqué en y rajoutant des fioritures inutiles.*****
C'est une des raisons pour lesquelles je le remplis exclusivement au stylo noir (quoique je suppose que j'utiliserais une autre couleur si vraiment je n'avais pas le choix).

Outre les remarques faites plus haut, je note que j'utilise, paradoxalement, assez peu les fameuses "bullets" 😳 La raison est que ça ne me vient pas spontanément et qu'il faudrait que je teste différents systèmes.
Un symbole selon l'importance n'est pas si dur à mettre en place, mais je me demande si un symbole par "type" ("maison", "écriture", "administratif"...) ne me conviendrait pas mieux 😔

J'en reparlerai sûrement si je fais des changements majeurs - au pire, dans mon bilan de fin d'année !




* : aucun rapport avec les balles ou les bulettes, donc 😈

** : c'est comme ça que ça s'abrévie 😉

*** : et j'ai noté la taille du carnet, au cas où.

**** : je sais, j'illustre avec Février, mais la page était plus parlante 😄

***** : que je regretterais à la première tache de graisse ou de café.

jeudi 2 mars 2017

Darkside : Le Journal d'Anya : Avancement (23)

L'alternance n'est pas délibérée mais le fait est que cette semaine, j'ai plutôt avancé sur le JdA. Cf ce que je disais le mois dernier, c'est plus facile d'avancer quand la trame est définie, sauf qu'il y a d'autres difficultés qui se profilent, à savoir la ligne temporelle : je ne peux décemment pas accélérer certains évènements, pour des raisons de logique, et du coup je prends le risque de devoir faire du remplissage "pour qu'il se passe quelque chose" dans l'intervalle 😧

On verra ça à la correction, je suppose... 😑

La bonne nouvelle, c'est qu'en ce moment, j'ai du temps pour écrire.
La mauvaise nouvelle, c'est que je suis trop crevée pour ce faire 😵 
Sans oublier que Torment: Tides of Numenéra (voir mon article chez Fureur) vient de sortir et va sûrement me prendre "un peu" de mon temps libre 😸

Pour ce qui est de CQVDSV, j'ai pour le moment remanié mon tout début, essentiellement pour enlever un faux suspense inutile. Je repasserai sans doute dessus la semaine prochaine (en fait, l'alternance a l'air de me profiter 😏)

Allez, on y croit !

mardi 21 février 2017

CQVDSV : Avancement (19)

Vous l'aurez deviné, si je n'ai rien posté la semaine dernière, c'est que j'étais en vacances. Pendant lesquelles j'ai joué à Batman TTG (pas mal si vous aimez les TTG*) et Game of Thrones TTG (je déconseille, sauf si vous aimez que tous vos choix se soldent par la mort horrible de vos personnages).

Et au sortir de cette période hautement productive 😁 j'ai décidé de me pencher de nouveau sur le manuscrit de Ceux qui vivent du sang versé, dans le but de le soumettre à d'autres maisons d'édition à la fin de ce printemps***

Je ne compte pas faire de gros remaniements, juste essayer de dynamiser un peu le début et sans doute alléger un peu les infos de background (j'ai sans doute un peu trop d'info dumps**** à certains endroits, et qui ne servent pas à l'intrigue, juste à poser le décor).

Ca ne veut pas dire que je laisse tomber Le journal d'Anya, ou même que je le mets en pause : je compte jongler entre les deux***** et j'espère même que ça me stimulera dans l'avancement du JdA.

Image trouvée sur Giphy





* : TellTale Games, éditeur de jeux vidéos spécialisé dans les aventures de type "point and click" et leur version plus moderne (qui porte son nom), qui sont plus proches de films/dessins animés interactifs.**

** :  je ferai sans doute un article dessus un de ces jours 😀

*** : probablement suite aux prochaines Imaginales 😅

**** : littéralement "décharge d'information", avec un sous-entendu indigeste - et odorant 😈

***** : j'ai le droit d'être optimiste !

jeudi 9 février 2017

Darkside : Le Journal d'Anya : Avancement (22)

Bon, ben ça avance, lentement mais sûrement. J'ai finalement lancé la troisième partie de l'intrigue (les machinations des Alix !) et on verra où ça va me mener.

Etant en vacances la semaine qui vient, j'espère mettre ce temps à profit pour avancer un peu, sachant qu'il faudrait que je commence une phase de révisions de CQVDSV, en vue de le proposer à d'autres maisons d'édition cet été.*

Rien de plus palpitant à dire pour le moment, désolée. 
Je n'ai pas abandonné mon projet d'article sur le Bullet Journal, mais ça ne fait qu'un petit mois que je m'y suis mise, il vaut mieux que j'attende mars, au moins, histoire de visualiser sur un terme plus long.

Et sur ce, j'y retourne 😉




* : enfin, avant l'été, les éditeurs aussi ont droit à des vacances 😁

jeudi 2 février 2017

Darkside : Le Journal d'Anya : Avancement (21)

Voilà, j'ai enfin réussi à avancer sur le JdA ! Cinq mille sec seulement, mais c'est déjà ça 😎

Un petit extrait pour la route... et pour quantifier un peu l'un des problèmes que j'ai avec le texte :
Aujourd’hui, j’ai visité la Statue de la Liberté. Il s’agit d’un immense bâtiment de métal, de près de cinquante mètres, qui représente une femme couronnée brandissant une torche. Sa tête stylisée est d’ailleurs le fameux emblème que j’ai déjà vu par le passé sur nombre de produits fabriqués ici. Un des symboles de la ville, comme l’a confirmé notre guide. Située au milieu du port de Nyork, elle fait office de phare et on la voit de très loin.

J’avoue que je n’ai pas retenu toutes ses explications : le monument est vieux, bien antérieur à l’Exode, et sa création fait référence à des peuples qui vivent de l’autre côté de la mer. Je me suis limitée à ses aspects culturels, pour le moment. Comme à l’époque de sa création, elle est là pour accueillir ceux qui veulent s’installer ici, bien qu’à présent l’immigration se fasse surtout par voie de terre.

Mon souci, donc, c'est que tout ce que je dis là, le lecteur le sait*. Je peux inventer des détails sur ce qui est arrivé à la statue depuis notre époque, mais je doute que ce soit si intéressant que ça : ok, ça plante le décor, sauf que ça n'a pas tant d'impact symbolique que ça sur Anya ; néanmoins, je ne la vois pas se contenter de dire "tiens, j'ai visité ça" sans le décrire un minimum - surtout si, en phase de correction, j'"adresse" le journal à Tabitha**, comme j'en ai l'intention.


Source : Wikipédia

Et donc, de façon similaire, j'ai ce problème avec le récit du quotidien d'Anya : "aujourd'hui, j'ai suivi tel cours et j'ai appris tel truc". Peu d'action, surtout du contexte, et la crainte de faire du remplissage... 😓

Enfin, au moins j'ai réussi à reprendre, c'est toujours ça...




* : et s'il ne le sait pas, ben je ne sais pas comment il en serait venu à lire le JdA, de toute façon 😕

** : sa soeur de lait.


jeudi 26 janvier 2017

La crampe de l'écrivain

Non ce n'est pas un syndrome du canal carpien qui m'a empêchée de rédiger mon article hebdomadaire, la semaine dernière, mais une "simple" tendinite. Et en conséquence, je n'ai toujours pas avancé sur le JdA, même si je m'y prépare psychologiquement depuis plus d'une semaine.

Coupe du canal carpien. Source : Wikipédia

Parce que, blague à part, il faut une préparation psychologique quand on veut reprendre un projet qui coince. Marieke, de Mécanismes d'Histoires, l'évoque dans cet article (et, dans une moindre mesure, dans celui-là aussi) ; je note ce passage en particulier : 
Il est très possible que vous rencontriez à nouveau des difficultés. Il est même possible que les difficultés que vous rencontrerez seront les mêmes que celles qui vous ont fait abandonner votre texte la première fois. Essayez de les comprendre et de les déjouer.

En termes d'état d'esprit, ça m'évoque un peu ce dont je parlais il y a deux ans, lorsque je me suis attaquée aux corrections de CQVDSV. Ce n'est pas la même montagne à gravir, mais c'est une montagne tout de même. Parce que je m'en fais une montagne. 

Ce n'est que lorsque je serai en vue du sommet que je me rendrai compte qu'il ne s'agissait, tout au plus, que d'une grosse colline. Mais d'ici là, j'ai intérêt à préparer corde et piolet, au cas où...