Articles

Affichage des articles du mai, 2016

Imaginales 2016 : Rencontres...

Image
Comme dans la plupart des salons auxquels j'ai pu me rendre, les Imaginales sont le lieu de belles rencontres. Avec tous mes "amis d'internet", bien sûr, mais surtout avec ceux pour qui lesdits amis et moi-même sommes là : les auteurs.
Cette année, ça a commencé très fort : dès le jeudi, alors que je montais dans le train, j'ai eu l'agréable surprise de découvrir que Jean-Luc Marcastel était assis juste devant moi (merci au passager qui a bien voulu échanger sa place afin que JL puisse s'assoir à côté de moi). Nous avons pu discuter un petit moment (en grignotant, nous avons chacun une réputation ^^*), avant que ses obligations ne le fassent partir pour la voiture-bar.
Je ne vais pas faire la liste de tous les auteurs que j'ai eu le plaisir** de croiser pendant le week-end, je risque d'en oublier. J'ai regretté l'absence d'Elizabeth Vonarburg (malade), mais j'ai sinon pu faire dédicacer la dizaine de bouquins que j'avais amené…

Imaginales 2016 : sous le signe de la Grenouille !

Image
Et donc, ce week-end, j'étais aux Imaginales. (Et, maintenant que j'ai un smartphone, j'ai pu prendre des photos !).


Un salon sous le signe de la Grenouille, puisque non seulement j'y ai vu ou revu un certain nombre de membres du forum Cocyclics - y compris parmi les auteurs en dédicace - mais le symbole batracien était partout ! 
Sur l'affiche, qui elle-même était déclinée en dessous de table chez les restaurateurs locaux...

Et surtout, c'est elle qui a été choisie, parmi toutes les autres créatures de ladite affiche, pour illustrer les serviettes de table !

Evidemment, parmi mes camarades anoures, j'ai pu en apercevoir sous diverses déclinaisons : boucles d'oreilles, badges, patches autocollants... Je signalerai tout de même deux exemples particulièrement sympas : 
Les sacoches de Mémé Domi : 

Et la broderie arborée par Arha (réalisée d'après un des smileys dudit forum) : 

Par contre, je n'en ai vu ou entendu aucune dans le parc où avait lieu l…

A l'aventure, Compagnons ! (2)

Il n'y aura très probablement pas de post la semaine prochaine car, comme le souligne le titre de cet article, je ne serai pas là : je pars aux Imaginales jeudi prochain, pour voir les Grenouilles*, en accompagner certaines au Speed-Dating des Editeurs, assister à des conférences, rencontrer des auteurs, faire faire des dédicaces...
Le programme est toujours intéressant, quoique certains sujets m'ont l'air très semblables à ceux de l'an dernier - on verra ce que ça donne. Et il y a, comme toujours, plein d'invités, dont des auteurs étrangers, (dont Norman Spinrad, dont j'aime beaucoup les romans). Evidemment, je ferai des comptes-rendus à mon retour.
A part ça, mes recherches pour le Journal d'Anya se sont un peu étoffées, et j'ai même pu avancer, avec le récit de la soirée du Nouvel An (j'ai donc inventé des traditions pour l'occasion ^^).
A dans deux semaines, donc !


* de Cocyclics,

Darkside : Le Journal d'Anya : Avancement (16)

Image
J'en parlais la semaine dernière : j'ai donc entamé un "world quizz" histoire de donner plus de profondeur à mon univers. Il s'agit simplement de répondre à un gros paquet de questions sur le système socio-économique d'un monde, afin de mieux le cerner (un exemple ici, pour un cadre fantasy, en anglais). Je suppose que j'ai de la chance de faire dans le post-apo : j'esquive un certain nombre de points en les renvoyant à des comparaisons irl.
PS : celui sur lequel je me base ici est la VF (merci Syven) d'un texte qui n'est plus trouvable sur le Net.



Beaucoup de ces questions sont pertinentes et me pointent donc des problèmes à résoudre, que ce soit maintenant ou lors des corrections*. Parmi celles qui me posent problème/vont me demander des réflexions et/ou des recherches :  Quelle forme de divertissement est la plus populaire dans votre société principale ? Ce n'est pas très difficile à imaginer pour ce qui est des campagnes : c'est un…

Darkside : Le Journal d'Anya : Avancement (15)

Image
J'ai fini mon NaNo avec un peu plus de 7000 mots au compteur, ce qui n'est pas énorme (ça doit faire dans les 40ksec*). J'avais "prévu" 20k mots mais les guillemets ne sont pas là pour rien : c'était une estimation optimiste autant que grossière de ce qui me restait à écrire pour boucler le Journal. La raison est toujours la même : fatigue + doutes sur le projet. Mais je suis têtue, je m'accroche, je me dis que je traiterai les défauts du projet pendant la phase de corrections. Même si j'ai horreur de ça.**


Il est possible que je fasse une petite pause pour me concentrer un peu sur mon univers : je réalise que j'ai un peu de mal avec le niveau technologique. Je voudrais que ça apparaisse vraiment futuriste pour un lecteur du XXIe siècle, tout en cohabitant avec des trucs plus anciens de type XIXe-XXe (déjà, c'est pas gagné quand on voit qu'il est maintenant possible de piloter des drones par la pensée). Y'a aussi la question des resso…