Version mobile

Si ma charte graphique ne vous plaît pas, essayez avec la version mobile :)

mercredi 6 avril 2016

Darkside : Le Journal d'Anya : Avancement (12)

Ce mois-ci, c'est Camp NaNo. Je ne vais pas revenir dessus, j'ai fait comme la dernière fois : un objectif raisonnable (20k mots) et une participation "en touriste", plus pour pouvoir encourager mes voisines* de cabine qu'autre chose.

Par rapport à la semaine dernière, ça va un peu mieux, et j'ai donc pu écrire un bon millier de mots. Pas énorme, je sais, mais on fait ce qu'on peut. J'ai vraiment envie de terminer ce projet, mais une petite voix insistante me susurre que le résultat ne sera pas publiable parce que pas assez structuré. Ca ne m'empêchera pas d'essayer, ceci dit, mais je pense que je n'insisterai pas**. J'aime cette histoire, elle a ses fans, lesquels "méritent" de la lire en entier un jour, je suppose. Même Petit a son fan-club... 

En attendant, Anya se rapproche de son premier Noël à New York, et ça implique quelques préparatifs ^^ :
Rhonda est finalement passée me chercher en avance, pour que nous allions déposer Petit avant qu’elle ne m’emmène au « salon de coiffure ». Un peu comme pour les vêtements, le processus implique un scan de mon buste afin de pouvoir tester les différentes coupes. Heureusement pour moi, l’endroit était bondé : l’employée affectée à ma personne n’a donc pas eu le temps d’essayer de m’imposer ses choix extravagants. J’ai sélectionné ce qui ressemblait le plus à ce que me faisait Tabitha : un « carré sans frange » qui m’arrive au menton.

— Vous êtes sûre que vous ne voulez pas changer de couleur, au moins ? m’a demandé la coiffeuse. Le violet est très à la mode, en ce moment.

J'ai levé les yeux vers sa tête aux mèches lilas avant de revenir à l'hologramme qui faisait office de miroir.

— Non merci, ai-je simplement décliné, avant d’ajouter devant son regard déçu : là d'où je viens, c’est une couleur de deuil, je doute que ce soit approprié pour Noël. Et je me préfère au naturel, je ne cherche pas à me déguiser en nyorkaise.

— Comme vous voulez, a-t-elle cédé, mais si vous changez d’avis, sachez que nos traitements sont garantis deux mois sans décoloration et que ça ne déteint absolument pas !

— Je m'en rappellerai, ai-je lâché, juste pour qu'elle abandonne le sujet.

(Je sais, l'épisode est trivial, mais c'est un private joke spécial Grenouilles ;))

PS : Au fait, j'ai ajouté un champ de recherche, puisque apparemment, les résultats sont à peu près pertinents, maintenant, on dirait... 



* : ouais, y'a que des filles avec moi, cette année.

** : contrairement à CQVDSV, mais c'est un autre sujet.


4 commentaires:

  1. Et les filles qui sont dans ta cabine te disent merci ;-)
    Moi j'aime bien cette version de la visite chez le coiffeur... on ne saurait pas qu'il y avait des mots imposés, on s'en serait pas rendus compte ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, je ne crois pas les avoir tous gardés, là ;)

      Supprimer
  2. Extra ! Le décalage entre Anya et la mode nyorkaise vaut le détour.
    Bon camp nano, et bravo pour l'avancée ;-)
    Mistigri

    RépondreSupprimer