Version mobile

Si ma charte graphique ne vous plaît pas, essayez avec la version mobile :)

mercredi 26 août 2015

Shadowrun Hong Kong

J'ai failli nommer cette entrée "Darkside : Avancement (6)" avant de réaliser que j'y parlais surtout d'autre chose ^^

J'ai beau avoir avancé de quelques milliers de mots sur la rencontre Darkside-Slayer, j'ai bizarrement l'impression de ne pas avoir foutu grand-chose depuis la semaine dernière. Y'a aussi le fait que je suis bien crevée, cette semaine. Mais je connais le responsable : 


Le jeu est sorti jeudi dernier et j'ai passé tout mon week-end, vendredi compris, dessus. Sans regret. 

Petit résumé : 
  • l'univers du jeu est celui du jeu de rôles Shadowrun : un monde cyberpunk situé une cinquantaine d'années dans le futur, mais où la magie a refait surface vers 1980 (de mémoire) => plein d'espèces non-humaines sont apparues.
  • ce jeu est le troisième de ce type consacré à l'univers ; les deux précédents étaient "Shadowrun Returns", qui se passe à Seattle, et "Shadowrun Dragonfall", qui se déroule à Berlin. C'est de la 3D iso avec des combats en tour par tour. Techniquement, c'est dépassé (encore que les décors etc. tirent le maximum de la technologie en question), mais le gros plus du jeu est dans le scénario et tous les textes d'interaction avec les personnages etc.
  • le principe est un peu le même dans chacun des jeux : un perso unique customisable, une mission principale, plein de missions secondaires (qui sont importantes non pour l'histoire principale, mais pour permettre au personnage de gagner de l'expérience et de l'argent pour la suite ^^) et des "missions bonus" obtenues en sympathisant avec certains PNJ* (= les membres de l'équipe du personnage).

J'ai fini Shadowrun Hong Kong en un peu plus de trois jours "complets", ce qui doit faire entre 30 et 40 heures de jeu, je pense. En y réfléchissant, c'est peut-être un peu court, mais je n'ai pas l'habitude de jouer de façon aussi boulimique (et je ne me rappelle pas non plus combien de temps j'ai passé sur les deux précédents). 

J'ai passé un bon moment, mais j'ai préféré Dragonfall : j'ai trouvé le rythme meilleur dans l'équilibrage avancées de la mission principale / dispo des missions secondaires. Y'a aussi le fait que SRHK a un peu compliqué les missions dans la Matrice, ce qui n'est pas illogique (elles étaient très simples avant), mais comme je joue pour l'histoire et pas pour me fouler... ^^ 

J'ai trouvé intéressant, aussi, que les divers PNJ marchands aient une histoire bien fouillée. Néanmoins, j'aurais aimé que celles-ci soient plus digestes (elles se résument souvent à de très longs dialogues) voire qu'elles donnent lieu à des missions bonus elles aussi, juste pour rendre ça plus vivant.

M'enfin bon, je critique, je critique, et en fait, je ne regrette pas mon week-end**. Si vous êtes fan de la licence Shadowrun ou si vous avez aimé les deux premières campagnes, allez-y, c'est du tout bon !***

Et pour revenir au sujet****, certains aspects du jeu (le niveau de vie de la Walled City*****, par exemple), m'ont donné des idées pour le monde à l'époque d'Anya :)




*: Personnages Non Joueurs, pour les incultes. Ca veut dire : personnages gérés par l'ordinateur (ou le meneur de jeu, si vous êtes dans un jeu de rôles sur table). 

**: sauf les heures de sommeil perdues :(

***: faut quand même lire l'anglais, parce que afaik, le jeu n'est pas (pas encore ?) disponible dans une autre langue (et je ne me rappelle plus si les deux précédents l'étaient).

****: enfin, à l'autre sujet.

*****: ce n'est pas une coïncidence si les initiales sont WC, à mon avis ^^



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire