Version mobile

Si ma charte graphique ne vous plaît pas, essayez avec la version mobile :)

mercredi 27 mai 2015

A l'aventure, Compagnons !


J'espère que ça se passera mieux pour moi que pour lui !

Ca fait quelques semaines que je vous rebats les oreilles avec les Imaginales et mes corrections qui traînent. Soyez heureux, je vais bientôt cesser !

En effet, je pars demain pour Epinal, avec mon manuscrit sous le bras et un sac plein de bouquins à faire dédicacer.

Donc voilà : j'ai terminé mes corrections - du moins, je les ai portées à un niveau supportable, j'aurais bien aimé avoir un mois ou deux de plus, mais comme le disent Mike Jagger & le docteur House, "you can't always get what you want". Le manuscrit est imprimé* : après condensation** il fait 262 pages recto-verso (donc ~130 feuilles A4), pour une épaisseur de plus ou moins deux centimètres, selon combien j'appuie dessus ^^ Ca représente un poil moins de 690ksec, et c'est peut-être pas plus mal que je me sois arrêtée là, sinon j'aurais dépassé les 700k.

Un dernier extrait, pour la route*** (P2, Ch 46) :
Une demi-heure plus tard, elle ferme la maison derrière elle et ils s’entassent avec armes et bagages – sans doute la première fois qu’elle utilise cette expression au sens littéral – dans la Smart. Ne sachant pas dans quel état ils vont trouver la ferme, elle a insisté pour emporter assez de provisions, vêtements et matériel pour tenir quelques jours, et la minuscule deux-places arrive tout juste à contenir leurs valises. Elle a même laissé le volant à Paul, afin de pouvoir poser des sacs à ses pieds et sur ses genoux – elle ne craint pas, elle, que ça lui coupe la circulation.
La situation a l’air d’amuser son compagnon.
— Ça me rappelle les bus de campagne, au Mexique, explique-t-il.
Elle imagine la scène : le véhicule surpeuplé, les passagers sur le toit, des volailles aussi, sans doute…
— Moins l’odeur, je suppose ? demande-t-elle en souriant.
Il acquiesce.
— Tu me rassures. Je t’en aurais voulu si tu m’avais comparée à une cage pleine de poulets.
— Tu sens bien meilleur qu’une cage pleine de poulets.
— Y’a intérêt ! réplique-t-elle, après une seconde d’hésitation.
Son premier réflexe a été de répondre « toi, tu sais parler aux femmes », mais son bon sens a, par bonheur, pris le dessus et elle a choisi quelque chose de plus… neutre.

Et sur ce, je vais faire mes valises... 



*: un GRAND merci à VM <3

**: parce que j'avais pas envie de tuer plus d'une forêt amazonienne.

***: à plus d'un titre ^^

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire