Aventuriales 2019

Vous l'attendiez avec une impatience aussi grande que celle que j'ai eue d'y aller*, voici donc mon retour sur les Aventuriales, mon premier salon en tant qu'autrice !


Malheureusement, si j'étais pleine d'enthousiasme pour prendre des photos, la fatigue et la nécessité de ne pas trop quitter mon stand ont fait qu'au final, je n'ai pas grand-chose d'intéressant à vous montrer... Promis, dès que je trouve un album du salon, je vous mets un lien !

En attendant...

D'abord, le déballage...

... ensuite, empilage au millimètre...

... et enfin, les préparatifs pour la dédicace ! (oui, les miennes sont parfumées 😉).

Ca a commencé très fort : dès le premier jour, j'ai vendu dix exemplaires, dont la moitié à des gens que je ne connaissais pas déjà ! 😆
Vous ne trouvez peut-être pas ça énorme, mais à l'échelle d'une petite maison d'édition comme la mienne, c'est pas mal du tout. Sauf erreur de ma part, j'ai fait le meilleur résultat de la journée (pour mon stand - on était une douzaine), et le meilleur résultat (du stand, toujours) sur les deux jours du salon ! 😎

Je sais, je vous parle chiffres plutôt qu'art et talent, mais mine de rien, il ne s'agit pas juste de gagner des sous en vendant des bouquins, mais surtout partager son histoire avec des lecteurs... en leur vendant des bouquins 😉 J'ajoute aussi que pour chaque "client", il y avait également une personne intéressée, qui commandera peut-être mon roman plus tard (les gens n'ont malheureusement pas un budget extensible 😉) ou le prendront en ebook. 

Bref, ça a bien marché... et j'espère surtout que mes lecteurs apprécieront leur lecture 🤞

Pour rester encore un peu dans le thème mercantile, je vais quand même vous parler de ma technique de vente super-efficace** 😁


Etape 1 : J'appâte le chaland en beuglant "Il est frais mon poisson sang, il est frais !"** *** Ledit chaland sourit (en général), s'approche et jette un coup d’œil ; si la discussion s'engage bien, on s'arrête là et j'ai un nouveau lecteur 😁

Etape 2 : La personne n'est pas intéressée et veut fuir ! 😱 Manque de bol, elle ne peut pas reculer, à cause des autres passants dans l'allée. On passe alors à...

Etape 3 : Le visiteur tente alors de s'échapper en longeant sur la gauche ou la droite. Mais mes deux voisins, Stéphane Desienne et Olivier Saraja (ainsi que Macada, un peu plus loin) passent à l'action et commencent à lui pitcher leurs ouvrages ! C'est l'hallali et la proie est vaincue ! Avec un peu de chance, il repartira avec un de leurs bouquins sous le bras 😁

Blague à part, cette "technique" a quand même fonctionné plusieurs fois - et à défaut, nous a bien amusés, mes collègues et moi.

Séance photo avec ma collègue Grenouille Macada (à droite) - photo (c) Dirga.


Pour revenir à quelque chose de plus sérieux, j'ai vraiment passé un bon moment : mes camarades de stand étaient adorables (j'en ai rencontré plusieurs pour la première fois), l'organisation était quasi-parfaite (et le staff était super sympa) et j'ai pu revoir avec plaisir plein d'auteurs que je connaissais, Grenouilles ou non. Mention spéciale au restau En attendant Louise et à sa Truffade Box ! 
Un tout petit regret de ne pas avoir pu assister aux conférences (les sujets étaient intéressants, portant notamment sur les auteurs et l'édition) et aux animations extérieures (j'ai entendu parler d'une bataille mémorable organisée par les Cartons-Ferrands - qui, comme leur nom l'indique, fabriquent armes et armures en carton afin de pouvoir joyeusement se taper dessus avec).

En ce qui me concerne, ces Aventuriales étaient une expérience inoubliable, et j'espère pouvoir y retourner l'an prochain !




* : comparaison grammaticalement douteuse, mais tant pis 😁

** : véridique, j'ai des témoins ! 

*** : en ajoutant au besoin "Versé avec amour par des professionnels élevés au grain !"

Commentaires